Archives par mot-clef : Thich Nhat Hanh

« Le bonheur (comme but) dans la vérité (comme norme) », André Comte-Sponville

Page 80 et suivantes de la transcription du débat qui a suivi la conférence intitulée « Le bonheur, désespérément », André Comte-Sponville se livre à une ultime définition, celle de la philosophie, son chemin dans l’existence. Décidément, le débat fut très instructif … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , | Laisser un commentaire

« Ne pas railler, ne pas pleurer, ne pas détester, mais comprendre », Spinoza

André Comte-Sponville, page 73, 74 et 75 de la transcription des questions / réponses du « Bonheur, désespérément », s’enflamme suite à deux questions d’une demoiselle qui le pique au vif alors qu’il avait dépassé le cadre de sa fonction de professeur … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , , , | 1 commentaire

L’Être-Temps et le non-Être

Très belle analyse du professeur André Comte-Sponville sur le temps, pages 62 et 63, de la transcription du débat qui a suivi la conférence sur « Le bonheur, désespérément ». Le temps et notre rapport avec ce dernier est un sujet qui … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Qu’est-ce que le désir ? Pourquoi tant de haine Monsieur Schopenhauer ?

J’ai conscience que c’est un délit de faciès. Encore que je n’ai jamais vu d’image de cet homme pas plus que je j’ai lu ses œuvres. Toutefois, j’ai le sentiment irrépressible que cet homme était amer envers la vie. Certains … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

« Le bonheur, désespérément », d’André Comte-sponville

Je suis impressionné après une première lecture rapide des 15 premières pages. Eh oui, j’ai changé d’avis par rapport à ce que je disais hier dans ma note précédente. Le gros livre d’André Comte-sponville intitulé « Le goût de vivre et … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

« À quoi sert de vieillir ? », Luc Ferry

« la pensée élargie… celle qui parvient à s’arracher à soi pour se mettre à la place d’autrui, non seulement pour mieux le comprendre, mais aussi pour tenter, en un mouvement de retour à soi, de regarder ses propres jugements du … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Un homme avertit en vaut deux, mais si cet homme sait qu’il n’est pas unique, produit de ses origines et de ses pairs, alors cet homme est multiple

« si l’on veut cesser de vivre, comme le matérialisme doit bien se résoudre à le faire, dans cette intenable et permanente dénégation qui consiste à reconnaître dans son expérience intime l’existence de valeurs qui engagent absolument, tout en s’attachant sur … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , | Laisser un commentaire

Le don, de soi ou pour soi ?

Frédéric Lenoir, toujours le chapitre « Apprends à aimer », qui pourrait faire l’objet d’un livre, dans « Socrate Jésus Bouddha » (et Aristote ?) nous donne à comprendre ce qu’est l’amour de Jésus, l’amour-agapè, par le biais du don, ce qui m’a fait … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Acquisition des vertus, dans l’amour

Page 273, de « Socrate Jésus Bouddha », toujours dans le chapitre « Apprends à aimer », Frédéric Lenoir fait référence à André Comte-Sponville, « son remarquable Petit Traité des grandes vertus ». Agapè est « un idéal auquel il faut tendre, un idéal de sainteté qui … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

« Apprends à aimer », Frédéric Lenoir

« Apprends à aimer », page 263, Frédéric Lenoir entame le dernier chapitre de « Socrate Jésus Bouddha » avec l’histoire de la lapidation que Jésus a empêchée : « Jésus refuse donc d’appliquer la peine prévue par la Loi… Par ce geste, il témoigne … Lire la suite

Publié dans Notes, Philosophie | Tagué , , , | Laisser un commentaire