Notes

Friedrich Nietzsche et son « Crépuscule des idoles » fut une révélation pour moi quant à l’accessibilité de la pensée philosophique mais ce fut Alain et « Ses propos » qui me donnèrent envie d’aller plus loin. Non seulement son langage était clair « n’en déplaise aux Cuistres » (Je cite André Comte-sponville) mais sa qualité pédagogique immense n’en déplaise à beaucoup de Professeurs qui savent mieux s’écouter qu’ils n’écoutent leurs élèves.

Voilà, j’en ai fini avec mes notes transcrites sur mon Palm : https://memoirevampire.wordpress.com/2010/08/25/le-temps-na-pas-de-memoire-alors-pourquoi-en-avoir-pour-lui

Maintenant place aux nouvelles notes et l’écriture au bout des doigts.