Archives de catégorie : Littérature

« Seul le silence » de R.J. Ellory ne mérite que le silence

Contrairement au battage médiatique que l’on nous a servi, je suis un peu déçu par ce qu’a écrit Michael Connelly sur la couverture. Et je ne dis pas cela parce que je suis amer que ma dernière nouvelle « Nevermore… puis … Lire la suite

Publié dans Littérature, Notes | Tagué , , | Laisser un commentaire

Nevermore… puis ce fut le silence

Ah, le lundi matin, quelle joie, quel sentiment inouï de se retrouver seul avec soi-même, de s’entendre penser, de conduire des raisonnements sans être interrompus… Beaucoup déclarent que le lundi est le jour le plus difficile de la semaine, mais … Lire la suite

Publié dans Littérature, Nouvelles | Tagué , , | 2 commentaires

Retour du génie suite à la lecture d’un article dans un blog

Il faut se débarrasser du fantasme (ou la hantise selon) que représente le terme génie. Au pire, c’est un handicap, au mieux comme toute bonne chose, il y a des contreparties. La principale,  que tu cites implicitement, c’est la facilité … Lire la suite

Publié dans Littérature, Nouvelles, Philosophie | Tagué | 4 commentaires

Incipit ou comment donner le LA

À la lecture du roman « Seul le silence » de RJ Ellory, le héro, qui a quitté tout ce qui le relie à son passé pour atterrir à New York (en fait c’est son passé qui se désagrège et qui le … Lire la suite

Publié dans Littérature, Notes | Tagué | 3 commentaires

Le Scriptorium de Paul Auster

Après quelques semaines de recherche de solutions techniques suite à ma décision d’abandonner Windows sur mon téléphone portable au profit d’Android, j’ai laissé mon autre passion chronophage, l’informatique, prendre le pas sur l’écriture. En effet, depuis plus de dix ans, … Lire la suite

Publié dans Littérature, Notes | Tagué , | 2 commentaires

Si l’écrivain est un artiste, est-ce que le philosophe en est un ? L’art de tordre les idées.

« L’esprit critique qui caractérisait déjà la philosophie moderne à partir de Descartes va franchir encore un pas supplémentaire : au lieu de s’appliquer seulement aux autres, il va enfin systématiquement s’appliquer à lui-même », page 275 de « Apprendre à vivre » de … Lire la suite

Publié dans Littérature, Notes, Philosophie | Tagué , | Laisser un commentaire

L’absence de cœur chez Socrate est déraisonnable, l’omniprésence du cœur chez Jésus est sa raison

« Connais-toi toi-même » et « Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien », les injonctions d’Apollon, le Dieu de Delphes, que je croyais de Socrate tant il les a faites sienne, sont des pièges pour ceux qui croient que … Lire la suite

Publié dans Littérature, Notes, Philosophie | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

« Le besoin de Dieu est à cet égard la plus grande objection que je connaisse contre lui », Luc Ferry

 « Je préfère m’engager dans la voie d’un humanisme qui aurait le courage d’assumer pleinement le problème de la transcendance… il y a en nous quelque chose qui est comme en excès par rapport à la nature et à l’histoire. », … Lire la suite

Publié dans Littérature, Philosophie | Tagué | 1 commentaire

Le monde de la technique d’Heidegger

J’aime considérer l’humanité et son cheminement au regard d’une vie d’homme, de ma vie. Dans cette optique, l’humanité a 35 ans. La préhistoire étant le fœtus de l’humanité, on pourrait dire que la naissance, les naissances, ont eu lieu avec … Lire la suite

Publié dans Littérature, Notes, Philosophie | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

« Tout nombre nous limite et la perfection n’a pas de bornes. La vitesse absolue, mon enfant, c’est l’omniprésence », Richard Bach

« Tout nombre nous limite et la perfection n’a pas de bornes. La vitesse absolue, mon enfant, c’est l’omniprésence », Richard Bach dans « Jonathan Livingston Le Goéland ». Bien entendu, la perfection n’est pas du monde du vivant, comme l’immortalité ne l’est pas … Lire la suite

Publié dans Littérature, Notes, Philosophie | Tagué | Laisser un commentaire