Discipline et liberté

Discipline et liberté, ces deux mots évoquent en général des sentiments divergents chez ceux qui ne pratiquent pas une vision profonde. En effet, pour celui qui prône la discipline, la simple notion de liberté le fait frémir à la pensée de tout le laxisme qui en découle chez celui qui ne s’impose rien sous couvert de liberté. À l’opposé, celui qui prône la liberté voit en général la discipline comme le retour des maîtres d’école autoritaires, le retour du coup de règle sur les doigts, une image du père.

Cette vision manichéenne, blanc ou noir, est typiquement une des causes de non-compréhension entre les êtres. On stigmatise, on classe dans des catégories étriquées le vivant qui est multiple et impermanent. Luc Ferry fait référence à un texte de Pascal sur le moi. J’y reviendrais dans une prochaine note. Ici, ce qui m’intéresse, c’est cette ambiguïté inhérente et apparente de la personnalité humaine, car moi n’est pas un être individuel et statique, mais moi ce sont les autres qui évoluent et changent, et c’est le temps qui nous change comme les saisons.

Revenons à notre discipline et notre liberté évoquées ensemble au cours d’une conversation sur le sport en tant que loisir et entretien de notre corps et de notre mental. Il était question de jogging et de natation. Se rendre à une piscine impose des contraintes d’horaires, de proximité et de fréquentations, alors que le jogging impose aucune de ces contraintes a priori. La liberté de faire du jogging est plus grande. Mais la bonne pratique de tout sport pour entretenir son corps impose de la discipline, qui se traduit par du respect de son corps donc de soi et de la satisfaction. Cette discipline s’accroît avec l’âge à partir duquel le corps ne sécrète plus que difficilement de la mélatonine qui est à la source de ce sentiment de bien-être après le sport. Avec l’âge, on gagne aussi en expérience, on sait ce qui correspond le mieux à son corps, on a aussi besoin de simplifier, de se libérer de contraintes, bref on allie discipline et liberté.

Voir plus loin, plus profondément, c’est mieux comprendre les mécanismes du vivant. C’est une discipline qui nous procure une plus grande liberté. Quand je regarde mes enfants, je vois en l’un un caractère de suiveur et dans l’autre un caractère d’indépendance. Si je m’arrête là dans mes analyses, je vais me tromper du tout au tout. Une pratique de vision profonde me permet de voir que celui qui a ce caractère suiveur est aussi un enfant assez hermétique aux sentiments, non pas qu’il soit froid à l’intérieur, au contraire, mais il est sur autre chose, sur ce qui se passe dans sa tête. Du coup, cet autre trait de caractère qui peut paraître un autre défaut vient en support du premier et lui donne une certaine indépendance d’esprit. Un peu comme le plomb, il est moins rigide, mais il ne se brise pas. Tandis que l’autre enfant, à son caractère affirmé et autodéterminé vient se rajouter une propension à l’empathie, à l’écoute des autres, il est influençable. On pourrait presque dire que sa force de caractère est sa faiblesse, comme un Zorro qui est contraint de sauter sur son cheval en tous lieux et en toute heure. Autre paradoxe qui n’en est pas au regard de la notion d’inter-être, celui qui est hermétique fait semblant de ne pas vouloir écouter les autres, mais au final, il a bien entendu et bien compris. L’autre écoute toujours ou beaucoup mieux à première vue, mais à l’usage on s’aperçoit qu’il n’a pas entendu, qu’il a laissé aux portes de ses oreilles les conseils qui lui ont été prodigués, choisissant coûte que coûte sa propre expérience. L’humain est complexe, mais simplifier en le rangeant dans certaines cases est une erreur. Certes, discipline ne semble pas rimer avec liberté, mais une liberté sans discipline amène au chaos. On est libre de juger autrui, mais sans discipline, on s’égare. On rejoint en cela la sagesse des Grecs.

4 octobre 2010

Publicités
Cet article, publié dans Notes, Philosophie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s