La Finance en crise ?

En matière de prévisions, les crises ne sont jamais anticipées, les analyses pessimistes qui s’ensuivent ne sont jamais réalisées et les prévisions de retour à la normale sont oubliées.

C’est un bel exemple de transcendance dans l’immanence. Immanence parce que les marchés financiers sont une création humaine de plus en plus virtuelle par rapport à l’économie réelle, de l’imagination pure. Transcendance parce que plus personne ne maîtrise quoique ce soit, on en vient même à ne plus savoir expliquer qu’après coup. Et, pourtant cette organisation fonctionne et impacte le réel. Je ne pense pas que cet exemple intéresse un jour Luc Ferry, mais quand on parle de transcendance dans l’immanence, il ne faut pas imaginer nécessairement un paradis sur terre.

31 août 2010

Publicités
Cet article, publié dans Notes, Philosophie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La Finance en crise ?

  1. bgn9000 dit :

    « L’optimiste et le pessimiste ne s’opposent que sur ce qui n’est pas », Paul Valery

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s