Définition de génie

Si le génie est une question de capacité de traitement alors mon ordinateur est un génie et Windows est sa lampe. Les autres capacités comme celle de comprendre, de traduire, de reformuler, de conceptualiser ne sont que des dérivés utilisant d’autres unités de traitement que mon ordinateur ne possède pas encore. Mais je ne doute pas un instant qu’à l’instar des échecs, la machine devienne un concurrent sérieux, une production en série de petits génies.

Mais alors qu’est-ce qu’un génie? Ce mot évoque pour moi le mot gêne de génétique, peut-être est-ce la même étymologie? Je n’ai pas l’occasion de le vérifier au moment où j’écris cette note, car je ne veux pas m’en détourner.

Je préfère au mot génie le mot lumière. Elle peut être douce ou vacillante. Elle peut être fragile, mais le plus souvent elle est là où on ne l’attend pas. C’est cette caractéristique qui définit le génie, cette lumière qui est improbable.

J’y pensais ce matin quand j’ai débuté cette note alors que je me remémorai le cas Raphaël Enthoven. Je ne saurais dire pour l’instant si c’est un philosophe ou un professeur de philosophie, médiatique. Ayant baigné dans une aura philosophique depuis sa plus tendre enfance, il n’est pas choquant de penser qu’il fut privilégié. Pour autant, bien que mieux placé que moi pour parler du sujet philosophique, je ne pense pas qu’il ait quelque chose à apporter à l’histoire des idées. Je peux me tromper bien sûr, car je suis réducteur dans mes propos.

A contrario, Jules Massenet, auteur de la sublime « Méditation de Thaïs », était le benjamin d’une famille de douze enfants et rien ne le prédisposait si ce n’est sa hargne au travail pour cette carrière si belle. Là aussi, je peux me tromper. Toujours est-il que ces deux exemples ont servi de moteur dans mon esprit pour comprendre que la facilité n’est pas une condition de succès, que le génie n’attend pas des conditions favorables, bien au contraire.

6 juin 2010

Publicités
Cet article, publié dans Notes, Philosophie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Définition de génie

  1. bgn9000 dit :

    http://mondeenquestion.wordpress.com/2010/11/12/misere-de-la-philosophie-2

    En effet, j’ai aussi quelques a priori sur cette belle gueule de la philosophie médiatique, mais c’est aussi un peu de jalousie ? Qui sait, « connais-toi toi-même » pouvait lire Socrate sur le fronton du temple d’Apollon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s