Le cas Nietzsche

Je souhaite vivre en pleine conscience, sain d’esprit, jusqu’à ma mort plutôt que fou et qualifié de génie à titre posthume. Je disais qu’un don est aussi une malédiction, mais, je suis désolé de penser ainsi, malgré tout ce qu’il nous a apporté Nietzsche fut une malédiction.

J’ai croisé nombre d’individus de son type à des degrés divers de folie et de génie, notamment dans le monde professionnel, et leurs contributions quoique géniales firent plus de mal que de bien. J’aime dire pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Bâtir une cathédrale quand on a besoin d’un garage…

Bien sûr, la philosophie a besoin de bien plus qu’un garage. Mais la cathédrale n’est pas forcément le but ultime de la philosophie. Je trouve que Nietzsche a été trop outrancier, trop brutal et si le nazisme l’a pris comme héro, ce n’est pas tout à fait par hasard. Faire table rase du passé déconstruire est aussi pour ma part une grossière erreur. Certes, les idéaux battaient le rappel des troupes. Au hit-parade des nuisances, les religions avaient laissé la place à des religions laïques, science, nationalisme, communisme. Luc Ferry en parle très bien. Nietzsche en voulant déconstruire a précipité les esprits dans ces ismes si nocifs, les a confortés. La philosophie est bien souvent en avance sur son temps, en fait elle traduit ce qui est dans l’air et dans le cas Nietzsche ce fut un avis de tempête.

Vous me direz que Galilée, Newton, Descartes, Rousseau et les autres philosophes des lumières n’ont pas fait mieux avec les atrocités de la Révolution. Mais dans cas, c’est à cause d’eux que la Révolution s’est faite et non malgré eux. Nietzsche n’a rien provoqué. Il a verbalisé « le crépuscule des idoles » mais ce sont les atrocités de la seconde guerre mondiale (les camps de concentration et les bombes nucléaires) qui ont marqué les esprits et l’humanité pour l’éternité, plutôt que les vindictes d’un pauvre fou, d’un homme malheureux, qui n’a pas eu la chance d’être aidé.

7 mai 2010

Publicités
Cet article, publié dans Notes, Philosophie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s