L’homme est un animal dénaturé dixit Jean-Jacques Rousseau

L’homme est un animal dénaturé. C’est ce que nous enseigne Jean-Jacques Rousseau. Un grand merci à Luc Ferry pour tout ce qu’il m’apporte en un si petit livre. Cette essence que l’homme met toute sa vie à construire et j’en suis un bon exemple. Nous naissons vide avec un potentiel immense ainsi nous avons le choix de notre existence. Bien sûr, avant que ce choix soit possible, il nous faut une éducation. Une mise en situation étant déjà commencée avant la naissance, liée au lieu géographique et au milieu social. Nos racines de la terre et de nos ancêtres sont la force qui nous mènera vers les cieux que nous choisissons ensuite, mais pourquoi dire ensuite, puisqu’au fur et à mesure, et dès notre plus jeune âge, nous débutons notre propre chemin. On pourrait croire que je parle de fatalité, mais il n’en est rien. Rien n’écrit, ni nos actes, ni nos rencontres, ni nos échecs ni nos succès.

Disons-le clairement, l’homme est né sur une planète qui est un joyau rare dans notre proche environnement galactique, l’homme aussi. Nous sommes une étape de l’évolution au-dessus des animaux, mais nous ne sommes pas totalement affranchis des appels de la nature, et heureusement, car cette perfectibilité est source de vivant, c’est-à-dire d’adaptation et de progression.

Beaucoup d’entre nous sentent une nécessité à un retour vers la nature, à la respecter pour se respecter, à vivre dans l’instant présent, dans la réalité, pour vivre vraiment car le mental est souvent décourageant. C’est une bonne chose, mais comme d’habitude je rétorque qu’il faut avant tout être en accord avec soi-même et équilibrer nos moments de la vie. L’homme est issu de la nature, c’est une partie de ces racines, mais l’homme comme l’enfant qui grandit dans le foyer familial a besoin de se séparer, chaque étape de sa vie se concrétise par une nouvelle séparation qui ne signifie pas pour autant qu’il ne retrouve pas ses parents avec une joie plus grande, avec fierté et parfois avec un fort besoin de soutien. L’homme et la nature sont liés, la nature a enfanté l’homme. Il lui appartient maintenant de vivre sa vie avec les valeurs de son éducation construite sur les actes et les pensées de l’humanité.

Je reviens donc au titre de cette note. Pour moi l’homme n’est pas dénaturé. Je suis et je resterai le fils de mes parents et le père de mes enfants, même si je pars encore plus loin, même s’ils réalisent mes rêves de voyage, de vie au loin. Je pense que l’homme est le fils de la nature mais un fils qui a la capacité de prendre son indépendance et de vivre sa propre vie. L’homme n’est pas en dehors de la nature, il vit bien en elle et à travers elle, mais sa vie ne se limite plus à elle. Il l’a dépassé ses enseignements grâce à l’humanité tout entière dont les efforts n’auront pas été vains. Et je me dis que si je vis bien aujourd’hui, dans un confort digne des souhaits les plus fous de mes ancêtres, c’est grâce à eux. Et comme Thay m’a appris qu’ils étaient en moi, que leurs pas étaient dans les miens alors je peux dire que tous sommes heureux dans cet ici et maintenant.

4 mai 2010

Publicités
Cet article, publié dans Notes, Philosophie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour L’homme est un animal dénaturé dixit Jean-Jacques Rousseau

  1. bgn9000 dit :

    “La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition”, Albert Camus

  2. bgn9000 dit :

    http://jlcrcfx.wordpress.com/2010/11/23/l-humain-est-une-invention-des-hommes

    L’humain est une invention des hommes
    By Jean-Luc Crucifix

    « L’humain est bien une invention des hommes, qui repose sur notre héritage évolutif partagé, mais n’est pas une évidence pour autant. Homo sapiens n’est pas humain de fait. Il a inventé l’humain et il lui reste à devenir humain, ce qui sera fait lorsqu’il regardera le monde qui l’entoure avec humanité »

    Pascal Picq, « L’humain à l’aube de l’humanité », dans Qu’est ce que l’humain ?, p. 64.

    Disons que si cela venait des Martiens, on pourrait en discuter, mais, dans le cas présent, je ne vois pas de qui d’autre viendrait cette classification.
    Dans le même esprit, l’animal est une invention des hommes. Et, quand je regarde mon chat couché non loin de moi, je ne vois pas un animal, mais mon chat. Une classification est juste un concept, rien de plus. Il ne suffit pas à tout caractériser, mais cela permet d’avancer.
    Ensuite, qu’est-ce que devenir humain ? Mon chat n’a pas envie de devenir un animal. Ce serait comme le punaiser sur un tableau. Je n’ai pas envie d’être qualifier d’humain, car il ne faut pas croire qu’il n’y a que des aspects positifs. Être humain, c’est aussi bien le meilleur que le pire. L’humain c’est Docteur Jekyll et Mister Hide.
    Ne voyez pas dans mon commentaire une attaque personnelle ou une réfutation de votre article. Au contraire, il me permet d’avoir la chance de m’exprimer sur ces aspects. Merci.

  3. bgn9000 dit :

    Article connexe sur les animaux:
    http://www.cepheides.fr/article-de-l-ethologie-la-notion-de-mort-chez-les-animaux-61983648.html

    J’ai écrit le commentaire suivant:

    Bonsoir,
    Sur twitter @nico_pn m’a transmis l’url de votre article et j’en suis ravi. Cela me permet de faire partager des idées sur un des thèmes qui comptent pour moi.
    Je suis aussi intuitivement convaincu que les animaux sont nos amis et qui n’ont simplement pas les mêmes capacités cognitives que nous. Ainsi, ils ont des réactions qui nous rappellent nos propres réactions puisque, à preuve du contraire, nous ne sommes pas des extraterrestres. De plus, nous, êtres humains sapiens, ne faisons peu de cas de l’individu quant il s’agit d’un animal. Et, pourtant on constate facilement que les expériences de la vie, les rencontres et d’autres aspects plus difficilement décelables, sont des facteurs puissance de notre construction qui ont pour résultat de nous rendre tous différents. Alors, même si c’est dans une moindre mesure, pourquoi pas eux? Pourquoi ne pas y faire attention dans nos études? Surtout quand il s’agit de conclure sur leurs capacités ou leurs incapacités…
    Pour moi, la mort, le rire ou d’autres signes de sentiments ou de prises de conscience ne suffisent pas à expliquer ce qui fait qu’un monde nous sépare entre eux et nous. Je suis un philosophe en devenir. Je pense et repense à des thèmes qui m’apportent une certaine sagesse dont l’objectif est de vivre mieux, en vivant dans le vrai ou du moins en faisant tout son possible pour ne pas se mentir à soi-même. En bref, ma position est que l’homme est libre par rapport à son statut d’animal, il a pris de la distance.
    Vous pouvez aller sur mon blog et notamment ici :
    https://memoirevampire.wordpress.com/2010/09/17/lhomme-est-un-animal-denature-dixit-jean-jacques-rousseau
    et ici :
    https://memoirevampire.wordpress.com/2010/09/14/la-double-historicite-de-letre-humain

  4. bgn9000 dit :

    La citation de Pascal :
    “ L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de
    la nature; mais c’est un roseau pensant. Il ne
    faut pas que l’univers entier s’arme pour
    l’écraser : une vapeur, une goutte d ’ eau suffit
    pour le tuer. Mais quand l’ univers l’ écraserait ,
    l’homme serait encore plus noble que ce qui le
    tue , parce qu ’ il sait qu ’ il meurt , et l ’avantage
    que l’ univers a sur lui , l’univers n ’en sait rien”

  5. Ping : « Ce n’est pas la valeur de l’objet aimé qui gouverne ou justifie l’amour; c’est l’amour qui donne de la valeur à l’objet , André Comte-Sponville | «Bgn9000's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s