Idées bizarres ?

=> Avant de guérir la souffrance d’autrui il faut que cette souffrance devienne mienne, que je sois l’autre, pour que ensemble nous nous guérissions mutuellement.

20 février 2010

=> Soyons honnête si je vivais tout le temps à la Grande Motte, ma vie aurait été une longue contemplation de l’instant présent ; je n’aurais pas écrit autant en informatique, comme en littérature.

26 février 2010

=> Imaginez un immortel, non plutôt un être indestructible, aucune force ne pouvant l’atteindre. Son talon d’Achille de ce sur-être, de ce demi-dieu occidental, serait sa sensibilité. Le faire douter serait le seul moyen de le faire fléchir. La contradiction à tous ses principes de vie serait un moyen de le blesser. Mais attention si cet être n’est pas omniscient, il n’en est pas moindre doté d’un grande force morale consolidée par une expérience millénaire. On ne peut donc pas le troubler avec facilité et désinvolture. Mais cet être de légende a quand même un point faible.

Ce sur-être c’est vous et moi. Bardés de technologies encore balbutiantes, nous foulons la jungle de nos grandes cités câblées sous l’aimable protection des Google Tools. Notre insouciance n’a égale que la charge de la batterie de notre téléphone intelligent, de notre assistant personnel, source de notre ubiquité.

3 mars 2010

Publicités
Cet article a été publié dans Notes, Philosophie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s