L’homosexualité n’existe pas

L’homme et la femme sont certes différents biologiquement, mais vivent en interdépendance depuis la nuit des temps. Le féminin et le masculin qui ne sont que des mots, des catégories fort utiles pour conceptualiser mais ne sont plus adaptées à la réalité, on leur ajoute les probabilités.

Quand je regarde mon fils se réveiller, je vois aussi bien du féminin que du masculin dans sa posture et dans ses gestes. La nature fortement relayée par la société humaine lui dictera un côté masculin plus fort, plus visible que le côté féminin même si ce dernier prédomine par alternance. En clair, nous sommes tous des hommes et des femmes de manière interchangeable puisque nous inter-sommes depuis la nuit des temps.

Mettre dans des cases est une habitude scientifiquement correcte. Cela vient de notre structure mentale qui a besoin de classer les choses pour avancer. Cela vient de la pauvreté du langage, des mots, il faut plusieurs définitions pour expliquer les nombreux sens d’un mot, palliatif ironique.

Sociologiquement c’est une catastrophe. En réaction les homosexuels ont fait leur ‘coming out’. Mais c’est encore une catégorie, créant l’incompréhension, le rejet, l’homophobie, quel mot ridicule pour décrire des réactions ridicules, la phobie de l’homme, la phobie d’hommes qui ne se comportent pas comme des hommes. Mais qu’est-ce qu’un homme ? Si les écrits restent, les êtres évoluent sans cesse bien qu’éduqués par ces mêmes écrits. Le tout est de s’en défaire une fois que leur but est atteint. Au-delà des écrits et des apparences qu’ils véhiculent.

Publicités
Cet article a été publié dans Notes, Philosophie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’homosexualité n’existe pas

  1. Patrick Roumanoff dit :

    La racine grecque homo veux dire semblable similaire. homosexuel, meme sexe et par derivation, homophobie, du grec phobos peur. la peur du meme, et non la peur de l’homme

    cf: http://www.lexilogos.com/etymologie_gay.htm

    • bgn9000 dit :

      Hello Patrick,
      Je reconnais bien là la rigueur toute scientifique.
      Dans mon propos, et je te remercie de l’éclaircir, je parlais d’une peur d’un homme (puisque je suis un homme) vis à vis de l’attirance envers un autre homme.
      Pour revenir à la Grèce antique dont tu fais référence, je suis en train de lire « Socrate Jésus Bouddha » de Frédéric Lenoir.
      Il est question à un moment du poète Aristophane qui explique que les êtres humains étaient des êtres doubles. Il y avait les mâles avec deux sexes masculins, les femmes avec deux sexes féminins et les androgynes avec deux sexes de chaque genre. Zeus décida de les couper en deux. Depuis on cherche notre moitié.
      Ce qui est intéressant dans ce mythe, c’est que pour les grecs, seuls les androgynes étaient heterosexuels. Les mâles et les femelles étaient des homosexuels. En tout cas, ce n’était pas pour eux une condition suffisante d’être un homme pour aimer une femme.

  2. Zeyn dit :

    Je suis tout a fait d’accord, je me retrouve bien dans ton ecrit. Nous avons tous du masculin et du feminin en nous, notre sexe physique et la société nous poussera à aller vers le sexe opposé. Et egalement sur le fait que de s’étiquetter « homo », cest cela peut etre la racine du mal, il ny a pas d’homo, comme il nya pas dhétéros. Il ya autant de sexualité que d’etre humain. Pour ma part j’ai appris a aimer outre le sexe de la personne, j’ai appris a etre attirer par un etre, et pas par son sexe. Ce nest pas pour autant que je dois me « cataloguer » bisexuel, je suis simplement moi meme, avec toutes mes possibilités d’etre humain.

    • bgn9000 dit :

      Merci pour ton témoignage très humaniste.
      Je souhaite partager un enseignement bouddhiste qui me touche beaucoup : n’essayes pas de changer les autres, mais transforme-toi d’abord à l’intérieur. C’est par ton aura que les autres verront que tu es sur la voie de la sagesse et te prendront en exemple. Nous pouvons tous éclairer le monde. Cela semble un peu mystique ce que je dis là, mais c’est un constat simple depuis la nuit des temps.

      • Zeyn dit :

        merci pour ces etincelles de sagesse que tu partages. Je m’interesse pas mal à la philosophie boudhiste.

        « Connais-toi toi même, ta part de Lumière, tes coins d’ombres, pour pouvoir connaitre Dieu ». Mohamad (prophete de l’Islam). Comme quoi nous retenons de cette religion que les taches d’ombres.

        Bouddha est également prophete dans le Coran, on nous ne le dit jamais . . .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s