To be or not to be – To be alive or twitter addict

Réalité ou virtuel, les pièges de la surconsommation qui se cache derrière les libertés que nous offre notre société moderne, une hydre qui donne pour mieux prendre, un goodie contre votre âme.

Maria Joao Pires réagit à sa manière artiste, de ceux et celles qui s’efforcent de voir les choses sous d’autres angles, moteur de créativité : « La crise que nous vivons est une crise humaine avant d’être une crise économique. L’être humain est allé trop loin du côté de la technologie et il a complètement oublié l’essentiel. Ce qui est essentiel est devenu extravagant. C’est cela la crise humaine. Les spécialistes de l’environnement se demandent : ‘Quelle planète va-t-on laisser à nos enfants ?’ Moi, je me demande plutôt : ‘Quels enfants va-t-on laisser à cette planète ?’ C’est tout aussi important. La crise de la musique classique vient de cela parce qu’elle est tombée dans cette logique. L’essentiel n’est plus si important et n’est plus enseigné comme une valeur à chérir. À l’école, les enfants entendent parler de carrière, de pouvoir, d’argent, de télévision, de journalistes, de succès, de compétition, de concours ! »

L’intérêt de la crise actuelle est que l’hydre est fragilisée. À défaut d’être assez fort, comme le fut l’archange Michel dans les Écritures (est-ce du passé ou de l’avenir à défaut de fiction ?) pour la tuer, au moins avons-nous une chance de la disséquer, de comprendre ses  mécanismes avant d’oublier, de se vautrer dans la luxure technologique, dans la consommation immodérée comme des mouches piégées dans un pot de miel.

Publicités
Cet article, publié dans Notes, Philosophie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s