Le talent est rupture, le talent est continuité, le talent n’est ni l’un ni l’autre. Qu’est-ce que le talent ?

Le talent est avant tout une rencontre qui précède une révélation. Une rencontre de personnes et de situations qui déclenche une révélation dont l’amplitude est à la mesure de ce que sera le talent, comme un ressort que l’on comprime. La vie fourmille de rencontres. Les révélations sont moins fréquentes, car elles ne sont pas systématiques ; la rencontre est une condition nécessaire mais pas suffisante. Pour ce faire, pour conclure ce contrat moral, il faut une prise de conscience des parties, une acceptation, une compassion, une motivation. Ces conditions semblent relever de la chance ou d’une intervention divine, quelque chose qui nous dépasse, que les agnostiques appellent le génie.

Quelques jours après avoir écrit ce qui précède, je viens d’entendre sur Radio Classique, l’invitée Maria Joao Pires, que le génie de Mozart en musique serait sa capacité à composer en état d’impermanence. C’est-à-dire sans s’attacher à quoique que ce soit, à des considérations personnelles, à des considérations externes. Il écrivait sa musique en toute indépendance : « Mozart est dans l’impermanence, on sent qu’il ne s’attache à rien, et c’est cela, au fond, son génie. Tout peut arriver et tout peut changer à chaque seconde. Rien ne reste, rien n’est fixe. Pour moi, c’est une sagesse humaine. Or dans la vie, nous cherchons la sécurité, nous voulons posséder, laisser une trace. Pourtant, être lié à l’essentiel passe par l’acceptation de l’impermanence. Le comprendre, c’est avoir accès à la musique beaucoup plus facilement. Mozart est un grand exemple de ce détachement total. »

Le talent ne se trouve pas dans l’obstination, dans la projection de succès futurs ou attendus. Et l’état d’impermanence ne signifie pas pour autant que l’on se laisse aller, que l’on se laisse faire, à ne pas confondre avec insouciance et indolence. D’ailleurs Maria Joao Pires se bat pour remettre sur les rails l’enseignement de l’art, à la portée des défavorisés de la vie, à mille lieux de l’usine à concours que c’est devenu, à remettre sur les rails des élèves, à les remettre sur le chemin de la quête d’eux-mêmes plutôt qu’un destin tout tracé mais non garanti bordé de victimes, ceux qui ont échoué. Malheureusement, à l’image de ceux qui prônent une agriculture naturelle et productive, elle se bat à contre-courant :  »L’art, c’est la générosité. Être un artiste, c’est aimer donner et recevoir : la base de l’échange humain. Or la personne qui passe un concours va désirer sa victoire, donc la défaite des autres. Si je gagne et que tu perds, je ne pas être un artiste parce que l’artiste veut que nous communiquions. L’autre n’est pas un concurrent, c’est un ami. »

Et c’est encore à travers l’expérience de Maria Joao Pires qu’elle nous fournit une autre clef du talent, non pas une formule magique mais une compréhension du mécanisme pour faire corps et esprit avec le concept, pour le faire sien et lui donner en retour notre contribution, suivre notre chemin, un chemin dans la lumière : « J’ai l’impression qu’il ne faut presque rien faire avec un élève. Le remettre sur les rails, c’est tout. Parfois le train est lourd et il faut du temps. Mais il ne faut pas toucher à l’essentiel, à l’âme de l’artiste, il faut l’aider à se chercher. Je ne dis pas ‘trouver’, parce qu’on ne se trouve jamais réellement, mais être sur le chemin. Pour un artiste, l’important n’est pas le but, c’est le chemin. »

Maria Joao Pires est très modeste quand elle qualifie de  »presque rien » son action de remise sur les rails d’un élève qui est en effet par nature intelligent, a contrario d’une locomotive, et donc autonome. Le rêve des pères fondateurs de l’IA. Mais elle passe sous silence le travail en amont qu’elle a su faire sur elle-même, cette vision profonde que l’on constate dans ses propos. Remettre sur les rails signifie toucher. Et pour ce faire il faut être dans les bonnes conditions, il faut dépasser sa condition, avoir du recul, s’ouvrir à l’autre, compatir pour embrasser sa souffrance. À l’image d’un acrobate, c’est quand il maîtrise vraiment que ce qu’il fait que son art nous semble à notre portée. De même que ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, un dicton souvent mal utilisé dans le passé par des éducateurs aux antipodes de Maria Joao Pires, mais un dicton à méditer quand même pour comprendre que ce qui nous semble simple ou facile a fait l’objet de beaucoup de travail. Et que le talent ne dispense pas du travail, bien au contraire. Parfois il ressemble à une malédiction. Je préfère cela qu’à une vie végétative. On n’a rien sans rien comme on dit.

Publicités
Cet article, publié dans Notes, Philosophie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le talent est rupture, le talent est continuité, le talent n’est ni l’un ni l’autre. Qu’est-ce que le talent ?

  1. personal loan dit :

    Can I just say what a relief to find someone who actually knows what theyre talking about on the internet. You definitely know how to bring an issue to light and make it important. More people need to read this and understand this side of the story. I cant believe youre not more popular because you definitely have the gift.

  2. bgn9000 dit :

    Sur Radio Classique a été diffusé un interview très touchant de Maria Joao Pires.
    Elle parle de musique bien sûr mais aussi d’éducation.

    Je vous conseille la lecture de la transcription :
    http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/RENCONTRES/Maria-Joao-Pires-Rester-vraie-l28678

  3. used book dit :

    Its Definitely good bookmarking for future reference.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s