Un demi-siècle de bonheur

Là où certains ne verraient que les crises économiques de notre société percluse de déséquilibres à répétition, de crises, je serais plus enclin à constater les grandes avancées qui ont bouleversé notre société : le grand boom économique et de naissance des années 50 et 60, la libération de la femme des années 70, les radios FM des années 80, internet des années 90, la téléphonie mobile des années 2000. Je ne parle ici que des apparitions de ces phénomènes qui ont eu et ont toujours des répercussions dans les années qui ont suivies et qui suivront.

Bien sûr derrière ce portrait idyllique se cachent quelques vicissitudes, mais on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs : les crises pétrolières ont été plus dures avec une société en pleine expansion, les familles disloquées par cette redistribution des rôles, les tympans malmenés des adolescents, les biens piratés et les cerveaux attaqués par les ondes… La liste est longue. Mais la période fut un véritable âge d’or pour certains privilégiés qui surconsomment les ressources déclinantes de notre planète et qui pourraient préférer, je le crains, le suicide collectif au retour à la raison.

Publicités
Cet article a été publié dans Notes, Philosophie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s