« Encore faudrait-il qu’il y ait une seule vérité dans ce monde »

« Encore faudrait-il qu’il y ait une seule vérité dans ce monde. Et ce n’est pas le cas : la vérité est protéiforme, changeante. Nous pouvons tout au plus donner des impressions, des perceptions, des sentiments. », page 395 de  »L’Évangile du Serpent », thème déjà évoqué par Alain Robbe-Grillet dans ses mémoires, la Vérité n’existe pas, en revanche les vérités pullulent offrant à tout un chacun dont moi en ce moment même de m’exprimer, de donner mon point de vue.

C’est à cela que la Justice se retrouve confrontée et c’est aussi le cas pour la recherche scientifique.

 »il battait en retraite dès qu’il se frottait aux limites et pesanteurs humaines, à ces bonnes volontés qui n’étaient la plupart du temps que des émanations de l’orgueil travesties en intentions charitables », il s’agit ici des membres d’une communauté de pratique méditative comme celle de Thaï (le parallèle est frappant et je suis sûr que Pierre Bordage connaît les Pruniers). La pesanteur humaine vient se rajouter à la difficulté que l’on éprouve avec toutes ces vérités qui nous assaillent et dont il faut trier pour trouver notre propre voie (voix) car seul cet objectif compte au fond. Il ne s’agit pas de reproduire mais de confronter. C’est  pour cela que nos échecs ne sont pas des erreurs mais des tentatives pour atteindre quelque chose dont on est quasiment le seul à pouvoir atteindre (unicité des gènes et des expériences). La somme de toutes les idées n’est pas supérieure à une idée.

« Les êtres humains dressaient sans cesse des barrages, des ordres, des lois, des dogmes, des rites, pour juguler le flot de la vie, la retenir, la transformer en eau croupie, imbuvable… ils recréaient des structures et des hiérarchies à une vitesse alarmante, comme si,  effrayés par les nouveaux espaces ouverts par le Maître-esprit, il leur fallait les baliser d’urgence avec les vieilles habitudes. », qui n’a pas besoin de repères ? Qui se sent à l’aise dans toute nouveauté dès lors qu’il prend en main sa vie ? Qui n’a pas d’habitudes et de manies ? À la fois ce sont de petites choses sans importance. D’un autre côté cela vient grossir le fleuve des amertumes, des erreurs de jugement, de la mesquinerie, … À l’encontre de la Vérité si elle existait, à l’encontre des vérités individuelles, vers un consensus du pire.

 »C’étaient des enveloppes vides qui essayaient de se remplir de ferveur, des enfants perdus, angoissés, névrotiques, qui cherchaient leur chemin dans les ténèbres. », c’est une équation complexe où ceux qui sont ouverts d’esprit sont ceux qui n’ont plus rien à perdre, ceux qui ont déjà rejeté le conformisme de leur vie dite normale, ceux qui ont connu un échec si grave qu’ils préfèrent renoncer à  »tout ça », ceux qui ont été rejetés, … Je les ai rencontré aux Pruniers. Ils commencent une nouvelle vie et ils sont souvent de bons exemples que cela marche, que l’on peut recommencer, que l’on peut changer, … Bien sûr ils sont fragilisés. On peut sentir le vide en eux. On ressent la faiblesse de cette nouvelle façade car l’homme porte des vêtements depuis si longtemps qu’il a besoin de se couvrir, de ne pas s’exposer nu. Ils connaissent aussi trop bien leurs faiblesses, leurs travers, leurs défauts. Ils adhèrent en recopiant leur maître afin d’essayer de comprendre la portée de l’enseignement. Ce sont des alcooliques anonymes. Ils mettent à l’épreuve leurs nouvelles résolutions.

Toutes ces personnes s’agglutinent autour du maître comme une bouée. Cela alourdit le mouvement lancé par le maître, mais si lui les rejette alors qui les accueillera ? et surtout alors que fait-il de mieux que la société normale s’il ne peut pas aider ces gens-là ? Cela fait aussi partie du difficile parcours de la vérité.

Publicités
Cet article, publié dans Littérature, Notes, Philosophie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s