Quel type de consommateur ?

 »Où trouver le meilleur ? », telle est la question qui préoccupe la plupart d’entre nous.

Du point de vue du consommateur qui a déjà compris via les médias que le crédit est un cycle infernal dont l’étau devient de plus en plus serré au fur et à mesure que l’on en use, que l’on en abuse. Le consommateur se tourne donc vers la qualité mais cela cache ce besoin irrépressible d’acheter, donc de sélectionner.

Du point de vue de l’esthète avisé mais dont la pulsion consommatrice est bien présente, jugulée par une consommation d’information le rendant spécialiste en beaucoup de choses. Au final, sa vision élitiste le pousse à dépenser autant voire plus que le consommateur lambda mais en quelques rares occasions.

Du point de vue de l’hypocondriaque qui essaye de guérir les excès de la consommation  »normale » et quotidienne. Afin de prémunir toutes sortes de maladies (cancers, accidents cardio-vasculaires, mais aussi simples virus, …), il va chercher ces produits miracles.

Quelle sorte de futilité nous empare ? Est-ce un signe d’évolution (hygiène physique et mentale) ou un signe de décadence ? Une fuite en avant ou une réponse à notre société de consommation ?

Publicités
Cet article a été publié dans Notes, Philosophie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s